Atelier portant réflexion, restitution et vulgarisation des conclusions de la COP 28

17/04/2024 MEDD : Atelier portant réflexion, restitution et vulgarisation des conclusions de la COP 28

 

 

La Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Madame Djami Diallo accompagnée de ses collègues Ministres de l’Energie et des Mines et Géologie a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier de restitution de la participation guinéenne à la 28ème COP, tenue à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis du 30 novembre au 12 décembre 2023.

 

Cette rencontre organisée par le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable en collaboration avec la Banque Mondiale s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la 29ème Conférence des Parties (COP29) de la Convention-Cadre des Nations-Unies sur les Changements Climatiques, dans la dynamique de coopération entre les parties prenantes.

 

En préambule de son allocution, elle a fait savoir qu’à l’instar des autres pays Parties à cette Convention, la République de Guinée, a signé l’Accord de Paris le 22 avril 2016 et l’a ratifié le 10 août 2016 pour attester l’engagement total du Gouvernement à contribuer à la réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre.

« Consciente de la réalité que représente le changement climatique, ses enjeux et aussi ses impacts sur les populations, les activités économiques et les systèmes écologiques, la Guinée a validé, en prélude de la COP 28, les Plans Climat Sectoriels des principaux départements ministériels concernés, tous issus du Plan d’Investissement et de Partenariat de la Contribution Déterminée Nationale du pays révisée en 2021. »

 

S’agissant des attentes de la COP 28, la Ministre Djami Diallo a indiqué qu’elles (attentes) ont été méthodiquement déployées à travers diverses activités avec les leaders mondiaux et les membres du Gouvernement présents aux tables rondes et panels. Elle a ensuite souligné qu’il est crucial dès maintenant de déployer les efforts nécessaires pour saisir les opportunités qu’offrent ces financements internationaux par des initiatives concrètes en faveur des communautés locales et la préservation de notre environnement, et a ensuite précisé que c’est justement l’objectif de l’atelier qui n’est pas un simple exercice de restitution mais plutôt une occasion de réflexion sur les voies et moyens de mobiliser davantage de financements verts pour la Guinée.

 

Avant de clore son allocution, la Ministre a invité tous les départements ministériels, suivant leurs Plans Climat Sectoriels respectifs, à développer des projets et concevoir des programmes adaptés aux exigences des fonds dégagés récemment à Dubaï mais aussi ceux issus des précédentes COP.

Dec 2022 MEDD : Réunion technique six 6 directions de MEDD, présentent leurs rapports annuels 2022.

Sur instruction de la MEDD, un canevas de travail a été soumis aux cadres par madame la directrice du Bureau de stratégie et du développement durable (BSD)
Présentation du service
Les activités réalisées en 2022,
Les activités planifiées
Les activités réalisées non planifiées
Les activités en cours de réalisation, les perspectives, l’observation et quelques difficultés de fonctionnement, de techniques et matériels, ont été l’objet des échanges entre le Secrétaire général, le BSD et les cadres concernés dans la salle de réunion.
Au cours des présentations desdits rapports, des questions de compréhension ont permis de faire des suggestions et d’améliorer leurs contenus.
Sont passées sous l’égide de monsieur le Secrétaire général, la direction nationale des forêts et de la faune, l’inspection générale, l’Agence guinéenne d’évaluation environnementale, l’Office guinéenne du bois, le centre national des surveillances et observations environnementales, ainsi que, l’office guinéen des parcs nationaux et réserves de faunes.
Par ailleurs, le secrétaire général 𝐒𝐞𝐜𝐫𝐞́𝐭𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐠𝐞́𝐧𝐞́𝐫𝐚l 𝐃𝐫 𝐊𝐚𝐫𝐢𝐦 𝐒𝐀𝐌𝐎𝐔𝐑𝐀 a informé, les cadres du départ d’une mission d’inspection du 24 décembre dans la préfecture de Dubréka et la réalisation d’un projet de sensibilisation et d’information sur le Jardin botanique de Camayenne avec l’implication du service de communication.

MEDD 23 dec : Les partenaires miniers et les experts du MEDD, s’engagent pour une gestion efficace du futur parc national de pinselli-sabouyah dans la zone frontalière entre Kindia et Mamou.

Deux jours de travail  ont réuni, les directions et services décentralisés du #MEDD, les sociétés minières représentées par WCS, Rio Tinto et WCF, ainsi que les autorités préfectorales de Coyah.
Comment parvenir à concilier la réalisation d’infrastructures, la protection des communautés et leurs écosystèmes autant de préoccupations exprimées par des parties prenantes à cette rencontre stratégique.
À l’ouverture des travaux, le secrétaire général, Dr Karim SAMOURA, a au nom de la MEDD, rappelé l’importance de la rencontre qui selon lui doit servir à
 a𝗹𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗽𝗹𝗮𝗻 𝗱’𝗮𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗮𝗻𝗻𝘂𝗲𝗹 𝗱𝗲 𝗺𝗶𝘀𝗲 𝗲𝗻 œ𝘂𝘃𝗿𝗲 𝗱𝘂 𝗣𝗚𝗘𝗦 (𝗣𝗹𝗮𝗻 𝗱𝗲 𝗴𝗲𝘀𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝗻𝘃𝗶𝗿𝗼𝗻𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝗹𝗲 𝗲𝘁 𝘀𝗼𝗰𝗶𝗮𝗹𝗲) 𝗱𝘂 𝗰𝗼𝗿𝗿𝗶𝗱𝗼𝗿 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗮 𝘇𝗼𝗻𝗲 𝗱𝗲 𝗣𝗶𝗻𝘀𝗲𝗹𝗹𝗶 𝗦𝗼𝘆𝗮𝗵 𝗦𝗮𝗯𝗼𝘂𝘆𝗮𝗵.
Il poursuivra en disant que, les activités sont connues, mais elles doivent être adaptées après l’interruption des travaux et les responsabilités définies. Le MEDD tient à la bonne exécution du PGES, pour cela, il va déclencher un mécanisme d’engagement continu.
Les participants tenant compte des inquiétudes émises par le secrétaire général, les résultats des deux jours ont produit 17 objectifs dont :
La protection de la population unique des éléphants
La réduction de l’immigration non contrôlée
La mise en œuvre des activités prioritaires afin de réduire la fragmentation des habitats naturels de la faune du PSS
Pour atteindre ses objectifs, les participants cibleront 17 activités pertinentes notamment :
L’aménagement d’un passage des eaux dans le sens de l’écoulement des cours d’eau à travers l’implantation des buses ;
La collecte de données en 2023 afin d’estimer les impacts totaux sur les éléphants et la dotation des agents de contrôle et de surveillance en moyens de déplacement et d’équipement.
En matière de suivi des engagements énumérés par les participants un comité de finalisation composé du conseiller en charge du développement durable, Paul Kimahévé GUILAVOGUI, les représentants de Rio-Tinto, Mohamed Talawi, de WCF, DP Pacifique, de WCS, TOUNKARA Ousmane, de l’OGPNRF et du BSD et autres structures.
  #MEDD  #riotinto  #WCF  #WCS  #ogpnrf  #bsd

Réunions de N’Zérekoré et Kankan : Les acteurs du bois saluent les reformes

La forêt et la haute Guinée sont considérées comme les principales zones de production du bois à travers le pays.
La mission d’information et de sensibilisation sur la relance de l’exploitation forestière s’est longuement entretenue avec les différents acteurs. Partout la mission du #MEDD est revenue sur l’ensemble des mesures prises par le département pour une exploitation rationnelle. Des permis de coupe au bordereau de route jusqu’à la quittance tout le processus a été assimilé par les responsables et autres chefs de services venus de toutes les préfectures.
Mohamed Condé DGA de #l‘OGUIB a fait comprendre à l’assistance l’intérêt des réformes tant au niveau national, mais surtout pour les communautés où les bois sont coupés. Il a conclu en insistant sur le fait que le changement touchera tout le monde et chacun devra faire avec pour l’intérêt supérieur de la nation.
#bois #MEDD #OGUIB

Actu COP15 : Trois Milliards de personnes touchées par la dégradation des terres Partout, les peuples indigènes sont menacés.

Propos de la directrice exécutive du Programme des Nations-Unies pour l’environnement et Secrétaire générale adjointe de l’organisation des Nations-Unies, Inger ANDERSER, lors de la dernière conférence de presse tenue à Montréal ce mardi 20 déc. 2022.
C’est un « moment pour la nature » qui a mis du temps à se préparer. Elle a exprimé sa profonde gratitude au ministre de l’Écologie et de l’Environnement, Huang Runqiu, et à travers lui, au gouvernement et au peuple chinois, pour leur leadership en tant que présidente de cette COP.
Le Cadre mondial pour la biodiversité (GBF) de Kunming-Montréal est essentiel. Il s’agit de poser des actions qui conduisent à la transformation dont nous avons besoin dans la relation entre l’homme et la nature. Madame Inger ANDERSER, estime que la nature est acculée et il est temps d’alléger la pression. Un million d’espèces en voie d’extinction. Dix terrains de football perdus par minute. Trois milliards de personnes touchées par la dégradation des terres. Partout, les peuples indigènes sont menacés.

Elaboration des mesures d’atténuation des impacts du chemin de fer dans la zone du futur Parc National de Penselli Sayah Sabouya

Des experts du MEDD et ceux des partenaires miniers (Winning consortium Simandou), WILD Chimpanzé Foundation et Rio Tinto se concertent à travers un atelier de deux jours dans la préfecture de Coyah. Cette rencontre pilotée par l’agence guinéenne d’évaluation environnementale (AGEE) a pour objectif global, la limitation des dégâts liés à la construction du chemin de fer dans la zone du futur parc national de Penselli Soyah Sabouya.
Il s’agira pour les participants :
👉d’établir l’état des lieux des impacts biophysiques et humains de la phase de construction des rails ;
👉mettre en place un plan opérationnel actualisé pour le suivi des mesures d’atténuation validées lors de l’atelier du 31 mai 2022 ;
👉Présenter l’état d’avancement de la mise en place du comité de pilotage du projet OKKPS
Au terme des travaux les participants et les promoteurs miniers disposeront d’une feuille de route consensuelle, réaliste et réalisable dans l’intérêt de toutes les parties prenantes.
Les travaux se poursuivent sous le contrôle du Secrétaire général, Dr Karim SAMOURA, représentant la ministre, Safiatou DIALLO.