Atelier portant réflexion, restitution et vulgarisation des conclusions de la COP 28

17/04/2024 MEDD : Atelier portant réflexion, restitution et vulgarisation des conclusions de la COP 28

 

 

La Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Madame Djami Diallo accompagnée de ses collègues Ministres de l’Energie et des Mines et Géologie a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier de restitution de la participation guinéenne à la 28ème COP, tenue à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis du 30 novembre au 12 décembre 2023.

 

Cette rencontre organisée par le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable en collaboration avec la Banque Mondiale s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la 29ème Conférence des Parties (COP29) de la Convention-Cadre des Nations-Unies sur les Changements Climatiques, dans la dynamique de coopération entre les parties prenantes.

 

En préambule de son allocution, elle a fait savoir qu’à l’instar des autres pays Parties à cette Convention, la République de Guinée, a signé l’Accord de Paris le 22 avril 2016 et l’a ratifié le 10 août 2016 pour attester l’engagement total du Gouvernement à contribuer à la réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre.

« Consciente de la réalité que représente le changement climatique, ses enjeux et aussi ses impacts sur les populations, les activités économiques et les systèmes écologiques, la Guinée a validé, en prélude de la COP 28, les Plans Climat Sectoriels des principaux départements ministériels concernés, tous issus du Plan d’Investissement et de Partenariat de la Contribution Déterminée Nationale du pays révisée en 2021. »

 

S’agissant des attentes de la COP 28, la Ministre Djami Diallo a indiqué qu’elles (attentes) ont été méthodiquement déployées à travers diverses activités avec les leaders mondiaux et les membres du Gouvernement présents aux tables rondes et panels. Elle a ensuite souligné qu’il est crucial dès maintenant de déployer les efforts nécessaires pour saisir les opportunités qu’offrent ces financements internationaux par des initiatives concrètes en faveur des communautés locales et la préservation de notre environnement, et a ensuite précisé que c’est justement l’objectif de l’atelier qui n’est pas un simple exercice de restitution mais plutôt une occasion de réflexion sur les voies et moyens de mobiliser davantage de financements verts pour la Guinée.

 

Avant de clore son allocution, la Ministre a invité tous les départements ministériels, suivant leurs Plans Climat Sectoriels respectifs, à développer des projets et concevoir des programmes adaptés aux exigences des fonds dégagés récemment à Dubaï mais aussi ceux issus des précédentes COP.

Tenue du conseil de cabinet

15/04/2024 Tenue du conseil de cabinet : De nouvelles instructions ont été données par Madame la Ministre Djami DIALLO.

Le Conseil a examiné la mise en œuvre des recommandations de la réunion précédente.

 

Restitution de la COP28 :  Le directeur national des pollutions, nuisances et changements climatiques a fait savoir au conseil les préparatifs de l’atelier de restitution de la COP28, qui se tiendra le 16 avril 2024, à Conakry.  En outre les discussions ont porté sur les opportunités et les leçons à tirer pour la réussite de la COP29.

 

D’autres points ont été également débattus :

 

La participation de la Guinée à la consultation africaine et à la quatrième session du Comité intergouvernemental et de négociation sur la pollution plastique à Ottawa, au Canada.

 

Présentation des statistiques relatives aux catastrophes survenues en Guinée au cours du premier semestre de cette année.

Visites de Terrain

Samedi, 13 avril 2024 , Madame la Ministre de l’Environnement et du Développement Durable Djami Diallo et son homologue le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation Monsieur Kalil Condé, en compagnie du Premier Ministre, Chef du Gouvernement Monsieur Amadou Oury Bah, se sont rendus à la décharge publique de Dar-es-Salam et au Lac de Sonfonia.

 

Apres avoir constaté l’impact de la décharge sur la qualité de vie des riverains, le Premier Ministre Amadou Oury Bah a instruit aux deux Ministres de prendre des dispositions urgentes pour réduire l’impact de la décharge sur l’hygiène de vie de la population.

 

 

Au Lac de Sonfonia, Madame la Ministre de l’Environnement et du Développement Durable Djami Diallo a réitéré l’engagement de son Département, dans un bref
délai, à réhabiliter la zone afin de préserver sa biodiversité.

 

Audiences de Madame la Ministre de l’Environnement et du Développement Durable

Madame la Ministre de l’Environnement et du Développement Durable a reçu des partenaires miniers venus lui adresser leurs félicitations à la suite de sa nomination et échanger autour de sujets relatifs à leurs activités respectives en Guinée.

 

Continue reading « Audiences de Madame la Ministre de l’Environnement et du Développement Durable »

Célébration de la Journée Internationale des Forêts

Célébration de la journée internationale des forêts : En Guinée, la Ministre Djami DIALLO encourage ses concitoyens à l’utilisation des sources d’énergie renouvelables pour réduire la pression sur les ressources forestières, à la plantation d’arbres et à la création de forêts communautaires.

Continue reading « Célébration de la Journée Internationale des Forêts »

S.E M. Le 1er Ministre Chef du Gouvernement et le Comité d’Evaluation dans les Locaux du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable.

S.E M. Le 1er Ministre Chef du Gouvernement et le Comité d’Evaluation dans les Locaux du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable.

Continue reading « S.E M. Le 1er Ministre Chef du Gouvernement et le Comité d’Evaluation dans les Locaux du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable. »

𝐀𝐭𝐞𝐥𝐢𝐞𝐫 𝐝𝐞 𝐯𝐚𝐥𝐢𝐝𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐫𝐚𝐩𝐩𝐨𝐫𝐭𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐭𝐫𝐨𝐢𝐬𝐢𝐞̀𝐦𝐞 𝐫𝐞𝐯𝐮𝐞 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐧𝐞 𝐝𝐞 𝐩𝐞𝐫𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐚𝐭𝐬 𝐝𝐮 𝐌𝐄𝐃𝐃

𝐀𝐭𝐞𝐥𝐢𝐞𝐫 𝐝𝐞 𝐯𝐚𝐥𝐢𝐝𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐫𝐚𝐩𝐩𝐨𝐫𝐭𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐭𝐫𝐨𝐢𝐬𝐢𝐞̀𝐦𝐞 𝐫𝐞𝐯𝐮𝐞 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐧𝐞 𝐝𝐞 𝐩𝐞𝐫𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐚𝐭𝐬 𝐝𝐮 𝐌𝐄𝐃𝐃.

𝐋𝐚 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐢𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧 𝐬𝐮𝐢𝐯𝐢-𝐞́𝐯𝐚𝐥𝐮𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐦𝐢𝐬𝐞 𝐞𝐧 œ𝐮𝐯𝐫𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐚𝐭𝐬 𝐝’𝐨𝐛𝐣𝐞𝐜𝐭𝐢𝐟𝐬 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐩𝐞𝐫𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐧𝐜𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟑, 𝐩𝐫𝐨𝐜𝐞̀𝐝𝐞 𝐚̀ 𝐥𝐚 𝐝𝐞𝐫𝐧𝐢𝐞̀𝐫𝐞 𝐫𝐞𝐯𝐮𝐞 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐞𝐬 𝐝𝐢𝐫𝐞𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐞𝐭 𝐬𝐞𝐫𝐯𝐢𝐜𝐞𝐬.

Sur instruction du Ministre, Hadja Safiatou DIALLO, les directeurs et responsables de services du MEDD, sont actuellement à Maférinya dans la préfecture de Forécariah pour effectuer la relecture de plus de quarante livrables des trois semestres de l’année 2023.  Cette activité est en parfaite adéquation avec les orientations gouvernementales, notamment grâce à la signature des contrats de performance par les chefs de département et le Premier Ministre.   En ce qui concerne le MEDD, la Ministre a signé 29 contrats d’objectifs et de performances.

-𝐔𝐧 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐚𝐭 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐞 𝐏𝐫𝐞𝐦𝐢𝐞𝐫 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 (𝐂𝐎𝐏𝐆𝐔𝐈-𝐌𝐄𝐃𝐃 𝟐𝟎𝟐𝟑),

– 𝟑 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐞𝐬 𝐩𝐨𝐫𝐭𝐞𝐮𝐫𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐏𝐫𝐨𝐣𝐞𝐭𝐬 𝐝’𝐈𝐧𝐯𝐞𝐬𝐭𝐢𝐬𝐬𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐏𝐮𝐛𝐥𝐢𝐜𝐬 (𝐏𝐈𝐏) ;

– 𝟏𝟎 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐬𝐩𝐨𝐧𝐬𝐚𝐛𝐥𝐞𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐬𝐞𝐫𝐯𝐢𝐜𝐞𝐬 𝐝’𝐚𝐩𝐩𝐮𝐢𝐬 𝐞𝐭 𝐫𝐚𝐭𝐭𝐚𝐜𝐡𝐞́𝐬 𝐞𝐭 𝟏𝟓 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐚𝐭𝐬 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐬𝐩𝐨𝐧𝐬𝐚𝐛𝐥𝐞𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐝𝐢𝐫𝐞𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐧𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐠𝐞́𝐧𝐞́𝐫𝐚𝐥𝐞, 𝐝𝐞𝐬 𝐄𝐏𝐀 𝐞𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐨𝐫𝐠𝐚𝐧𝐞𝐬 𝐜𝐨𝐧𝐬𝐮𝐥𝐭𝐚𝐭𝐢𝐟𝐬.

 

Les travaux se déroulent sous la supervision de M. le Secrétaire général, Dr Karim SAMOURA et ce pendant trois jours.

𝐌𝐦𝐞 𝐥𝐚 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐄𝐧𝐯𝐢𝐫𝐨𝐧𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐞𝐭 𝐝𝐮 𝐃𝐞𝐯𝐞𝐥𝐨𝐩𝐩𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐃𝐮𝐫𝐚𝐛𝐥𝐞 𝐯𝐢𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚𝐧𝐜𝐞𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐭𝐫𝐚𝐯𝐚𝐮𝐱 𝐝𝐞 𝐥’𝐚𝐭𝐞𝐥𝐢𝐞𝐫 𝐩𝐫𝐞́𝐩𝐚𝐫𝐚𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐭𝐫𝐨𝐢𝐬𝐢𝐞̀𝐦𝐞 𝐬𝐞𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐂𝐨𝐦𝐢𝐭𝐞́ 𝐝𝐞 𝐧𝐞́𝐠𝐨𝐜𝐢𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐠𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭𝐚𝐥 𝐬𝐮𝐫 𝐥𝐚 𝐩𝐨𝐥𝐥𝐮𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐩𝐥𝐚𝐬𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞

𝐌𝐦𝐞 𝐥𝐚 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐄𝐧𝐯𝐢𝐫𝐨𝐧𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐞𝐭 𝐝𝐮 𝐃𝐞𝐯𝐞𝐥𝐨𝐩𝐩𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐃𝐮𝐫𝐚𝐛𝐥𝐞 𝐯𝐢𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚𝐧𝐜𝐞𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐭𝐫𝐚𝐯𝐚𝐮𝐱 𝐝𝐞 𝐥’𝐚𝐭𝐞𝐥𝐢𝐞𝐫 𝐩𝐫𝐞́𝐩𝐚𝐫𝐚𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐭𝐫𝐨𝐢𝐬𝐢𝐞̀𝐦𝐞 𝐬𝐞𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐂𝐨𝐦𝐢𝐭𝐞́ 𝐝𝐞 𝐧𝐞́𝐠𝐨𝐜𝐢𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐠𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭𝐚𝐥 𝐬𝐮𝐫 𝐥𝐚 𝐩𝐨𝐥𝐥𝐮𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐩𝐥𝐚𝐬𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞.

𝐋𝐚 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞, 𝐇𝐚𝐝𝐣𝐚 𝐒𝐚𝐟𝐢𝐚𝐭𝐨𝐮 𝐃𝐈𝐀𝐋𝐋𝐎, 𝐚 𝐭𝐨𝐮𝐭 𝐝’𝐚𝐛𝐨𝐫𝐝, 𝐚𝐮 𝐧𝐨𝐦 𝐝𝐮 𝐏𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐑𝐞́𝐩𝐮𝐛𝐥𝐢𝐪𝐮𝐞, 𝐒𝐨𝐧 𝐄𝐱𝐜𝐞𝐥𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐂𝐨𝐥𝐨𝐧𝐞𝐥 𝐌𝐀𝐌𝐀𝐃𝐈 𝐃𝐎𝐔𝐌𝐁𝐎𝐔𝐘𝐀, 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐝𝐞 𝐥’𝐄𝐭𝐚𝐭, 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐒𝐮𝐩𝐫𝐞̂𝐦𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐀𝐫𝐦𝐞́𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐝𝐮 𝐏𝐫𝐞𝐦𝐢𝐞𝐫 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐝𝐮 𝐆𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭, 𝐬𝐨𝐮𝐡𝐚𝐢𝐭𝐞𝐫 𝐥𝐚 𝐛𝐢𝐞𝐧𝐯𝐞𝐧𝐮𝐞 𝐚̀ 𝐥’𝐚𝐭𝐞𝐥𝐢𝐞𝐫 𝐩𝐫𝐞́𝐩𝐚𝐫𝐚𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐭𝐫𝐨𝐢𝐬𝐢𝐞̀𝐦𝐞 𝐬𝐞𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐂𝐨𝐦𝐢𝐭𝐞́ 𝐝𝐞 𝐧𝐞́𝐠𝐨𝐜𝐢𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐠𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭𝐚𝐥 𝐬𝐮𝐫 𝐥𝐚 𝐩𝐨𝐥𝐥𝐮𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐩𝐥𝐚𝐬𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐞𝐭 𝐬𝐚𝐥𝐮𝐞𝐫 𝐥𝐚 𝐩𝐫𝐞́𝐬𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐞𝐟𝐟𝐞𝐜𝐭𝐢𝐯𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐏𝐚𝐫𝐭𝐞𝐧𝐚𝐢𝐫𝐞𝐬 𝐓𝐞𝐜𝐡𝐧𝐢𝐪𝐮𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐅𝐢𝐧𝐚𝐧𝐜𝐢𝐞𝐫𝐬 𝐪𝐮𝐢 𝐨𝐧𝐭 𝐫𝐞́𝐩𝐨𝐧𝐝𝐮 𝐚̀ 𝐧𝐨𝐭𝐫𝐞 𝐢𝐧𝐯𝐢𝐭𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧.

Elle a exprimé un réel plaisir et un grand intérêt à prendre la parole en cette circonstance solennelle d’ouverture des travaux de cet atelier préparatoire à l’élaboration d’un instrument international juridiquement contraignant pour mettre fin à la pollution plastique.

S’adressant aux distingués invités, Mme Hadja Safiatou DIALLO, dira je cite « la pollution plastique constitue une crise planétaire ayant des impacts négatifs sur la santé humaine et l’environnement ». Selon les récentes données scientifiques et techniques il a été démontré que, sans les mesures de contrôle mondiales, la production de plastique pourrait doubler au cours des 20 prochaines années et la pollution plastique triplera d’ici 2040. Nous serons alors face à un fardeau inacceptable supporté par les générations actuelles et futures.

Les deux dernières décennies ont été marquées en Afrique par une forte pression sur les ressources naturelles, due aux actions anthropiques.

Les industries de production de plastique sont en pleine croissance dans les zones rurales et urbaines de nos pays.

Ces impacts exacerbés par la production des polluants plastiques, risquent de se faire ressentir de manière cumulative avec des effets nocifs durables sur le bien-être des communautés, la biodiversité et les milieux récepteurs.

Ces sources de pollution font de l’Afrique l’un des continents les plus nécessiteux de cet instrument international Juridiquement contraignant pour mettre fin à la pollution plastique.

Mme la Ministre, a rappelé les objectifs de cet atelier qui sont entre autres :

▪              Examen de l’avant-projet du nouvel instrument juridiquement contraignant, identifiant les priorités et stratégies communes sur les éléments de fond clés pour les négociations au CNI-3, y compris les objectifs, les obligations fondamentales et les mesures de contrôle ;

▪              Examen de l’avant-projet du nouvel instrument juridiquement contraignant, en identifiant les priorités et stratégies communes sur les éléments clés de mise en œuvre à négocier au CNI-3, y compris les ressources et mécanismes financiers, l’assistance technique, le renforcement des capacités, la formation et le transfert de technologie ;

▪              Identification des documents à préparer avant le Comité de Négociation Intergouvernementale 3 pour aider les délégués africains pendant les négociations.

Elle les a tous encouragés à participer activement aux procédures et à exprimer, sans réserve, toutes leurs préoccupations et contributions afin que celles-ci puissent être dûment considérées à la troisième session du Comité de négociation intergouvernemental. Ce document une fois élaboré servira de guide et de cadre stratégique de référence aux négociateurs de lutte contre la pollution plastiques. Hadja Safiatou DIALLO, avant de clore son intervention, a remercié très sincèrement, au nom du Chef de l’État, les partenaires techniques et financiers pour leur disponibilité avant de lancer les travaux de l’atelier préparatoire de la troisième session du Comité de négociation intergouvernemental sur la pollution plastique.