UNE GUINEE NOUVELLE EST POSSIBLE

Renforcement des capacités des acteurs nationaux de la CITES à la maîtrise des lois sur les espèces sauvages en Guinée

Renforcement des capacités des acteurs nationaux de la CITES à la maîtrise des lois sur les espèces sauvages en Guinée

La Convention sur le commerce international des espèces de faunes et de flores sauvages menacées d’extinction (CITES) est un accord international signé le 3 mars 1973 à Washington aux États-Unis d’Amérique.  Son objectif est de s’assurer que le commerce international des animaux et des végétaux et de leurs sous-produits ne porte pas atteinte à la conservation de la biodiversité.  La CITES regroupe à ce jour 184 pays membres, dont la République de Guinée. Le MEDD travaille sur des projets de protection des espèces couvertes par la Convention, d’où l’organisation de cet atelier à Conakry.

Des intervenants nationaux et des organisations non gouvernementales ont été réunis pour discuter des sujets suivants:

 

  • 𝗲𝘅𝗮𝗺𝗲𝗻 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗰𝗿𝗶𝗺𝗶𝗻𝗮𝗹𝗶𝘁𝗲́ 𝗹𝗶𝗲́𝗲 𝗮𝘂𝘅 𝗲𝘀𝗽𝗲̀𝗰𝗲𝘀 𝘀𝗮𝘂𝘃𝗮𝗴𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝗰𝗮𝗽𝗮𝗰𝗶𝘁𝗲́𝘀 𝗱’𝗮𝗽𝗽𝗹𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗹𝗼𝗶𝘀 𝘀𝘂𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗲𝘀𝗽𝗲̀𝗰𝗲𝘀 𝘀𝗮𝘂𝘃𝗮𝗴𝗲𝘀 𝗲𝗻 𝗚𝘂𝗶𝗻𝗲́𝗲 𝗱𝗲𝗽𝘂𝗶𝘀 𝗹’𝗲́𝘃𝗮𝗹𝘂𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗺𝗲𝗻𝗮𝗰𝗲𝘀 𝗱𝗲 𝟮𝟬𝟭𝟴 ;
  • 𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁𝗶𝗳𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗱𝗼𝗺𝗮𝗶𝗻𝗲𝘀 𝗱’𝗶𝗻𝘁𝗲𝗿𝘃𝗲𝗻𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗽𝗿𝗶𝗼𝗿𝗶𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗱𝗲𝘀 𝗼𝗯𝗷𝗲𝗰𝘁𝗶𝗳𝘀 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗦𝘁𝗿𝗮𝘁𝗲́𝗴𝗶𝗲 𝗻𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝗮𝗹𝗲 𝗱𝗲 𝗟𝘂𝘁𝘁𝗲 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗮 𝗰𝗿𝗶𝗺𝗶𝗻𝗮𝗹𝗶𝘁𝗲́ 𝗹𝗶𝗲́𝗲 𝗮𝘂𝘅 𝗘𝘀𝗽𝗲̀𝗰𝗲𝘀 𝘀𝗮𝘂𝘃𝗮𝗴𝗲𝘀
  • 𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁𝗶𝗳𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗼𝗯𝗷𝗲𝗰𝘁𝗶𝗳𝘀 𝗲𝘁 𝗱𝘂 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗲𝘀𝘀𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗮 𝗰𝗿𝗲́𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗹’𝗘́𝗾𝘂𝗶𝗽𝗲 𝘀𝗽𝗲́𝗰𝗶𝗮𝗹𝗲 𝗻𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝗮𝗹𝗲 𝗰𝗵𝗮𝗿𝗴𝗲́𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗟𝘂𝘁𝘁𝗲 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗮 𝗰𝗿𝗶𝗺𝗶𝗻𝗮𝗹𝗶𝘁𝗲́ 𝗹𝗶𝗲́𝗲 𝗮𝘂𝘅 𝗘𝘀𝗽𝗲̀𝗰𝗲𝘀 𝘀𝗮𝘂𝘃𝗮𝗴𝗲𝘀;
  • 𝗿𝗲𝘃𝘂𝗲 𝗱𝘂 𝗽𝗿𝗼𝗴𝗿𝗮𝗺𝗺𝗲 𝗱𝗲 𝗳𝗼𝗿𝗺𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗲́𝗹𝗮𝗯𝗼𝗿𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝘂 𝗰𝘂𝗿𝗿𝗶𝗰𝘂𝗹𝘂𝗺 𝗱𝗲 𝗳𝗼𝗿𝗺𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗹’𝗲́𝗾𝘂𝗶𝗽𝗲 𝘀𝗽𝗲́𝗰𝗶𝗮𝗹𝗲 𝗻𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝗮𝗹𝗲 𝗰𝗵𝗮𝗿𝗴𝗲́𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗟𝘂𝘁𝘁𝗲 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗮 𝗰𝗿𝗶𝗺𝗶𝗻𝗮𝗹𝗶𝘁𝗲́ 𝗹𝗶𝗲́𝗲 𝗮𝘂𝘅 𝗘𝘀𝗽𝗲̀𝗰𝗲𝘀 𝘀𝗮𝘂𝘃𝗮𝗴𝗲s;
  • 𝗿𝗲́𝗽𝗼𝗻𝗱𝗿𝗲 𝗮𝘂 𝗾𝘂𝗲𝘀𝘁𝗶𝗼𝗻𝗻𝗮𝗶𝗿𝗲 𝘀𝘂𝗿 𝗹’𝘂𝘁𝗶𝗹𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝘀𝗽𝗲́𝗰𝗶𝗺𝗲𝗻𝘀 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝘀𝗾𝘂𝗲́𝘀 𝗲𝘁 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗮𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀 𝘀𝘁𝗮𝗻𝗱𝗮𝗿𝗱𝗶𝘀𝗲́𝗲𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗱𝗼𝗻𝗻𝗲́𝗲𝘀.

 

Les travaux ont abouti à la création d’une équipe nationale chargée de lutter contre toutes les formes de criminalité des espèces protégées.

La formation a été réalisée par l’expert international, M. Vincent LAPEYRE de l’NGO BORNE FREE USA. Dans leurs communications, M. Mamadou Dian Bora DIALLO, le point focal CITES au ministère de la Justice, et le Lieutenant Nana COULIBALY, le point focal CITES à la DNFF, ont exprimé leur gratitude pour la tenue de cet atelier. La DGA de l’OGUIB, au nom de la ministre Hadja Safiatou DIALLO, a supervisé les travaux.

Partager:

Facebook
Twitter
LinkedIn