UNE GUINEE NOUVELLE EST POSSIBLE

Les services préfectoraux de l’environnement à l’avant-garde de la lutte contre les risques de catastrophes : trente-trois préfectures (33) de la Guinée seront dotées des comités de veille pour la réduction des risques de catastrophes

Les services préfectoraux de l’environnement à l’avant-garde de la lutte contre les risques de catastrophes : trente-trois préfectures (33) de la Guinée seront dotées des comités de veille pour la réduction des risques de catastrophes.

De nos jours, les effets du changement climatiques et les intempéries naturelles  exposent de plus en plus les populations guinéennes à des catastrophes avec toutes les conséquences désastreuses.

L’engagement de madame la Ministre de l’Environnement et du Développement Durable à lutter contre les risques liés aux catastrophes et urgences environnementales, découle de circonstances telles que les inondations dans les centres villes, surtout à Conakry, la capitale,  les tremblements de terre, la dégradation des milieux récepteurs par les activités d’extraction minière, la déforestation et les épidémies.

Conformément au Plan d’Actions Opérationnels 2023 du Ministère, des antennes de surveillance sont en train d’être mises en place à travers tout le pays, sous l’égide du Centre National de Gestion des Catastrophes et Urgences Environnementales (CNGCUE), représenté par son dynamique Directeur Général , Monsieur Alhassane BARRY qui supervise et anime le processus d’installation des comités de veille à tout déclenchement de catastrophes en collaboration avec les autorités locales.

Cette offensive a ainsi permis de rendre opérationnel des comités de veille dans les Préfectures de Kindia, Mamou, Dalaba, Pita, et Labé.  Ces comités ont pour objectif de sensibiliser les populations sur la nécessité de prévenir les risques.

Les séances d’implantation furent des occasions pour rappeler aux membres des comités de veille la dimension de leur responsabilité et de recueillir des témoignages sur des cas de catastrophe, notamment dans les carrières de sable.

Enfin, le Directeur Général du Centre National de Gestion des Catastrophes et Urgences s’est félicité du soutien des autorités préfectorales et de la synergie d’action indispensable pour l’atteinte des objectifs. Il leur a exprimé sa gratitude au nom de Madame la Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Hadja Safiatou DIALLO.

Partager:

Facebook
Twitter
LinkedIn