UNE GUINEE NOUVELLE EST POSSIBLE

𝐋𝐞 𝐌𝐄𝐃𝐃, 𝐩𝐨𝐮𝐫𝐬𝐮𝐢𝐭 𝐥’𝐞́𝐥𝐚𝐛𝐨𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝐬𝐚 𝐭𝐫𝐨𝐢𝐬𝐢𝐞̀𝐦𝐞 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐮𝐧𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐧𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥𝐞 𝐬𝐮𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐜𝐡𝐚𝐧𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐜𝐥𝐢𝐦𝐚𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞𝐬 : 𝐂’𝐞𝐬𝐭 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐜𝐞 𝐜𝐚𝐝𝐫𝐞 𝐪𝐮’𝐮𝐧 𝐚𝐭𝐞𝐥𝐢𝐞𝐫 𝐞𝐬𝐭 𝐨𝐫𝐠𝐚𝐧𝐢𝐬𝐞́ 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐥𝐚𝐧𝐜𝐞𝐫 𝐝𝐞𝐬 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐯𝐢𝐭𝐞́𝐬 𝐯𝐢𝐬𝐚𝐧𝐭 𝐚̀ 𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭𝐢𝐟𝐢𝐞𝐫 𝐞𝐭 𝐞́𝐯𝐚𝐥𝐮𝐞𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐦𝐞𝐬𝐮𝐫𝐞𝐬 𝐝’𝐚𝐭𝐭𝐞́𝐧𝐮𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐠𝐚𝐳 𝐚̀ 𝐞𝐟𝐟𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐬𝐞𝐫𝐫𝐞 𝐚̀ 𝐂𝐨𝐧𝐚𝐤𝐫𝐲.

𝐋𝐞 𝐌𝐄𝐃𝐃, 𝐩𝐨𝐮𝐫𝐬𝐮𝐢𝐭 𝐥’𝐞́𝐥𝐚𝐛𝐨𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝐬𝐚 𝐭𝐫𝐨𝐢𝐬𝐢𝐞̀𝐦𝐞 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐮𝐧𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐧𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥𝐞 𝐬𝐮𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐜𝐡𝐚𝐧𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐜𝐥𝐢𝐦𝐚𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞𝐬 : 𝐂’𝐞𝐬𝐭 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐜𝐞 𝐜𝐚𝐝𝐫𝐞 𝐪𝐮’𝐮𝐧 𝐚𝐭𝐞𝐥𝐢𝐞𝐫 𝐞𝐬𝐭 𝐨𝐫𝐠𝐚𝐧𝐢𝐬𝐞́ 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐥𝐚𝐧𝐜𝐞𝐫 𝐝𝐞𝐬 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐯𝐢𝐭𝐞́𝐬 𝐯𝐢𝐬𝐚𝐧𝐭 𝐚̀ 𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭𝐢𝐟𝐢𝐞𝐫 𝐞𝐭 𝐞́𝐯𝐚𝐥𝐮𝐞𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐦𝐞𝐬𝐮𝐫𝐞𝐬 𝐝’𝐚𝐭𝐭𝐞́𝐧𝐮𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐠𝐚𝐳 𝐚̀ 𝐞𝐟𝐟𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐬𝐞𝐫𝐫𝐞 𝐚̀ 𝐂𝐨𝐧𝐚𝐤𝐫𝐲.

Selon les spĂŠcialistes, la communication nationale est un rapport des pays parties Ă  la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Documents Ă  fournir Ă  la communautĂŠ internationale pour mieux ĂŠvaluer le niveau des ĂŠmissions de gaz Ă  effet de serre. Une communication nationale pourrait permettre au pays d’accĂŠder plus facilement au marchĂŠ du carbone.  En organisant l’atelier de Conakry, le MEDD, Ă  travers la direction nationale de la pollution, nuisance et changements climatiques, se veut respectueux des engagements pris pour lutter contre les changements climatiques.  Ce qui, selon le coordinateur national de la communication nationale, M. Alpha Ibrahima BAH, doit se traduire par la conception et/ou le montage des projets sur l’adaptation et l’attĂŠnuation.

Cet atelier ĂŠtait axĂŠ sur la dĂŠfinition et l’ĂŠvaluation des mesures d’attĂŠnuation des gaz Ă  effet de serre. Pour ce faire, une soixantaine de participants ont dĂŠfini un certain nombre de mesures d’attĂŠnuation en travaillant en groupe, notamment :

𝐥𝐞 𝐫𝐞𝐜𝐲𝐜𝐥𝐚𝐠𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐝𝐞́𝐜𝐡𝐞𝐭𝐬 𝐩𝐥𝐚𝐬𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞𝐬, 𝐥𝐞 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐨𝐬𝐭𝐚𝐠𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐝𝐞́𝐜𝐡𝐞𝐭𝐬 𝐬𝐨𝐥𝐢𝐝𝐞𝐬 𝐦𝐮𝐧𝐢𝐜𝐢𝐩𝐚𝐮𝐱 ;

𝐜𝐡𝐚𝐮𝐟𝐟𝐞 -𝐞𝐚𝐮 𝐬𝐨𝐥𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭𝐢𝐞𝐥 ;

𝐩𝐚𝐧𝐧𝐞𝐚𝐮𝐱 𝐬𝐨𝐥𝐚𝐢𝐫𝐞𝐬 (𝐦𝐚𝐢𝐬𝐨𝐧) 𝐝𝐞 𝟏𝟎𝟎 𝐤𝐢𝐥𝐨𝐰𝐚𝐭𝐭𝐬;

𝐥𝐚𝐦𝐩𝐞𝐬 𝐬𝐨𝐥𝐚𝐢𝐫𝐞𝐬 𝐚̀ 𝐋𝐄𝐃 ;

𝐩𝐫𝐨𝐦𝐨𝐮𝐯𝐨𝐢𝐫 𝐥𝐞 𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐩𝐨𝐫𝐭 𝐟𝐞𝐫𝐫𝐨𝐯𝐢𝐚𝐢𝐫𝐞

𝐫𝐞́𝐝𝐮𝐢𝐫𝐞 𝐥’𝐢𝐦𝐩𝐨𝐫𝐭𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐯𝐞́𝐡𝐢𝐜𝐮𝐥𝐞𝐬 𝐝’𝐨𝐜𝐜𝐚𝐬𝐢𝐨𝐧 ;

𝐩𝐫𝐨𝐦𝐨𝐮𝐯𝐨𝐢𝐫 𝐥𝐞 𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐩𝐨𝐫𝐭 𝐞𝐧 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐮𝐧 ;

𝐚𝐦𝐞́𝐧𝐚𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐛𝐚𝐬𝐟𝐨𝐧𝐝𝐬 ;

𝐚𝐦𝐞́𝐧𝐚𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐟𝐨𝐫𝐞̂𝐭𝐬 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐮𝐧𝐚𝐮𝐭𝐚𝐢𝐫𝐞𝐬 ;

Après ces identifications, les participants ont proposÊ des coÝts estimatifs et la pÊriode de rÊalisation des projets identifiÊs.

Lors de l’ouverture de l’atelier, le directeur national de la pollution, nuisances et changements climatiques, M. Ibrahima Sory CISSE, a rĂŠitĂŠrĂŠ les objectifs de la rencontre.  Il a transmis le message de satisfaction de Mme la Ministre, Hadja Safiatou DIALLO, au Fonds Mondial pour l’Environnement (FEM), pour son soutien financier.

Les mĂŞmes remerciements sont adressĂŠs au PNUE Ă  titre d’organisme technique d’exĂŠcution.

Partager:

Facebook
Twitter
LinkedIn